Le ministre de la Santé néerlandais vante les vertus de la réalité virtuelle en recevant le vaccin

Le ministre de la Santé des Pays-Bas a promu l’usage de cette technologie pour que les patients craignant les aiguilles puissent «se détendre plus facilement pendant l’injection» d’un vaccin. Plusieurs centres du pays expérimentent la technologie.

Le ministre néerlandais de la Santé Hugo de Jonge a encouragé le 27 décembre les personnes qui craignent les injections à utiliser la réalité virtuelle pour se détendre pendant la vaccination.

«Vous souffrez d’anxiété liée aux injections, mais vous souhaitez tout de même recevoir [le rappel] ? Le GGD [le service de santé publique des Pays-Bas] est heureux de vous aider. Il y a de plus en plus d’endroits où [les soignants] travaillent avec des casques VR ([virtuelle] qui permettent de se détendre plus facilement pendant l’injection», a-t-il écrit sur Twitter. La publication est accompagnée d’un lien d’une vidéo dans laquelle est vantée l’utilisation de cette technologie.

Cet usage de la réalité virtuelle a été lancée pour la première fois par les centres de santé néerlandais en 2021. Dans un centre de Rotterdam, les patients peuvent par exemple nager avec des dauphins ou marcher avec des éléphants pendant le processus de vaccination.

«Ils sont tellement occupés par l’expérience virtuelle qui les entoure qu’ils oublient même qu’ils sont vaccinés», déclarait en mai dernier Robbert Brouwer, co-fondateur de la société de réalité virtuelle médicale SyncVR Medical, au quotidien Noordhollands Dagblad.

Source à l’adresse RT France