Une enfant de 10 ans reçoit par erreur une dose de vaccin Moderna pour adultes

Au centre de vaccination d’Avranches, dans la Manche, une infirmière a injecté par erreur une dose du vaccin Moderna pour adulte à une enfant de 10 ans. Si la fillette est en bonne santé, son père a porté plainte auprès de la gendarmerie.

Les parents d’une enfant vaccinée à l’hôpital d’Avranches (Manche) ont porté plainte suite à une erreur dans les doses du vaccin contre le Covid-19 administré à leur fille de 10 ans, le 22 décembre, rapporte France Bleu, confirmant une information précédente de Ouest France.

La fillette qui accompagnait ses parents au centre de vaccination de l’hôpital d’Avranches-Granville le 22 décembre, devait recevoir une dose pédiatrique du vaccin Pfizer-BioNTech, comme la Haute autorité de santé (HAS) le préconise. Or, l’enfant s’est vu administrer par erreur une dose de vaccin Moderna pour adulte. Ce sérum est réservé aux plus de 30 ans au vu des risques de myocardite et de péricardite que les plus jeunes peuvent développer.

Cité par France Bleu, le directeur de l’hôpital d’Avranches-Granville, Joanny Allombert, précise que l’erreur s’est produite lors de l’aiguillage, la fillette ayant été envoyée par un professionnel de santé sur la mauvaise file d’attente.

«Nous gérons plusieurs lignes de vaccination en même temps. Et à un moment donné, il y a eu un glissement. La jeune fille a été invitée à s’asseoir au mauvais endroit parce qu’il n’y avait pas de place au bon endroit. Et ça s’est enchaîné. L’infirmière a fait l’injection et tout de suite, elle s’est rendu compte de son erreur. Cela n’aurait pas dû se produire. Il y a eu un saut de procédure et on va s’organiser pour que cela ne se reproduise pas», a-t-il expliqué, cité par France Bleu.

L’erreur a été immédiatement signalée après quoi l’enfant a été placée sous surveillance pour déceler le moindre effet indésirable. Selon Ouest France, la mère a affirmé que sa fille était en bonne santé. Comme l’indique France Bleu, la direction de l’hôpital a expliqué avoir pris de nouvelles mesures pour éviter qu’un tel incident se reproduise. Parmi elles, la mise en place en place de barrières pour mieux délimiter les parcours de vaccination dans ce centre.

Source à l’adresse RT France