«Faites pas ça» : Gims demande aux «muslims» de ne plus lui souhaiter la nouvelle année (VIDEO)

Le rappeur Gims a demandé sur les réseaux sociaux à ses fans, surtout «muslims», de ne pas lui souhaiter une bonne année, joyeux Noël et même son anniversaire, mais plutôt à se focaliser sur «nos trucs à nous», comme l’Aïd.

Eric Zemmour a sauté sur l’occasion de se payer un «soutien de Valérie Pécresse». Le candidat nationaliste a en effet surfé sur une vidéo du rappeur Gims qui est apparue sur les réseaux sociaux et qui a beaucoup fait réagir.

Issue de «stories» Instagram (de courtes pastilles vidéo) publiées le 31 décembre, le rappeur-star demande sur un ton grave à ses admirateurs de ne plus lui souhaiter la bonne année. 

«Vous savez bien que je ne suis pas comme ça, je n’ai jamais répondu à ça mais vous continuez à m’envoyer des « Bonne année » tout le mois de janvier, février etc.», déclare-t-il avant de s’adresser spécifiquement aux «muslims» (musulmans). «Les frères, faites pas ça», demande-t-il.

«Est-ce que les compagnons [du prophète Mahomet] ils ont fêté le Nouvel An ?», demande-t-il, avant d’énumérer plusieurs noms des premiers califes. Car les musulmans ont un calendrier différent, le calendrier hégirien, et fêtent la nouvelle année le 1er Moharram dont le jour change selon les années. En 2021, 1er Moharram est tombé le 10 août.

Né en République démocratique du Congo de parents chrétiens, celui qui se faisait appeler Maître Gims s’est converti à l’islam en 2004, comme il l’expliquait à nos confrères de Libération dans un portrait datant de 2013. 

Et les anniversaires aussi

Mais le rappeur, coiffé d’une casquette Chanel et de lunettes de soleil vissées sur le nez, ne s’arrête pas là puisqu’il explique également qu’il «souffre» lorsqu’on lui souhaite un joyeux anniversaire. «En plus, c’est un pas de plus vers la mort, donc on se réjouit de quoi finalement ?», disserte-t-il. «Ça ca fait pas partie de nos convictions les muslims, venez on se concentre un petit peu sur nos trucs à nous, hein ?»

«C’est pas méchant», précise-t-il, affirmant encore souhaiter rester «fort sur nos valeurs, nos trucs à nous». «Tous ceux qui font Thanksgiving, etc. ils font pas l’Aïd… Noël etc. on respecte. Ce ne sont pas nos fêtes», ajoute-t-il.

Gims est en effet apparu dans une vidéo diffusée par Valérie Pécresse dans le cadre de sa campagne pour les élections régionales en juin dernier dans laquelle il se disait «fier de collaborer depuis maintenant quelques années» avec la candidate LR à la présidentielle.

«Merci infiniment à Valérie Pécresse. Let’s go !», déclarait l’artiste dans la vidéo où il faisait référence notamment au Marathon des talents, un concours de chant qui selon Libération a été subventionné par la région Ile-de-France à hauteur de 150 000 euros.

Source à l’adresse RT France