Négociations sur le nucléaire : l’Iran relève l’approche «réaliste» des Occidentaux

Après une pause de trois jours, les pourparlers pour sauver l’accord sur le nucléaire ont repris à Vienne. Peu avant ce nouveau round, Téhéran a souligné «le réalisme de la partie occidentale» sur ce dossier.

L’Iran a pris note ce 3 janvier de l’approche «réaliste» adoptée selon lui par les Occidentaux dans les pourparlers pour sauver l’accord sur le nucléaire à Vienne, où les négociations doivent reprendre après une pause de trois jours.

«On constate aujourd’hui le recul, ou plutôt le réalisme de la partie occidentale dans les pourparlers de Vienne, qui ne peut avoir d’exigence au-delà de l’accord sur le nucléaire», a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Saïd Khatibzadeh devant la presse.

«[Ce 3 janvier], c’est le jour pour les parties adverses de montrer leur engagement et de montrer que nous pouvons progresser dans le domaine de la levée des sanctions, des garanties et de la vérification, où nous avons peu avancé», a-t-il plaidé. «Il est trop tôt pour juger si les Etats-Unis et les trois pays européens ont élaboré un véritable ordre du jour pour s’engager à lever les sanctions», a-t-il tempéré.

Pour sa part, Washington avait noté le 28 décembre des progrès «modestes» et s’est joint aux Européens pour insister sur «l’urgence» à conclure les discussions.

Les pourparlers ont été relancés fin novembre après cinq mois d’interruption entre Téhéran et les pays encore parties au pacte (France, Royaume-Uni, Allemagne, Russie, Chine). L’enjeu vise à faire revenir dans le pacte Washington, qui l’a quitté en 2018, et de ramener Téhéran au respect de ses engagements, rompus en réaction au rétablissement des sanctions étasuniennes.

Source à l’adresse RT France