Emmanuel Macron dit vouloir «emmerder» les non-vaccinés «jusqu’au bout»

Dans un entretien au Parisien, le président de la République a assumé vouloir «emmerder» les non-vaccinés et le «faire, jusqu’au bout» plutôt que de rendre la vaccination purement et simplement obligatoire.

Au détour d’un entretien fleuve de «plus de deux heures» au Parisien le 4 janvier, Emmanuel Macron dit qu’il voulait «emmerder» au maximum ceux qui refusent encore la vaccination soit près de 10% de la population éligible. 

«Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français […] Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout», a-t-il déclaré, décrivant cette volonté comme une «stratégie». 

«Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force», a-t-il encore dit, préférant les priver de toute possibilité de vie sociale et de loisirs publics. 

Le président a cependant balayé toute idée de «tri» à l’hôpital : «Le fait même que l’on pose la question du refus de soin pour des gens non vaccinés est un drôle de virus», a-t-il dit. Il a assuré que les services d’urgence n’étaient pas arrivés à un stade où ils «ne peuvent pas accueillir tous les patients».

Détails à suivre…

Source à l’adresse RT France