Prendre l’avion pour de faux pour se rappeler « laviedavant »

Je trouve ce reportage très symptomatique du malheur qui étreint notre monde, un monde envahi de restrictions, d’interdictions, alors que l’on nous promettait les grands soirs de la mondialisation heureuse et de l’aventure sans frontière à travers le monde entier.

Une pandémie aura mis fin à bien des rêves de déplacements et de voyages.

Alors nos amis Japonais embarquent dans des avions qui ne décollent pas pour des voyages imaginaires.

Je ne juge pas ici les gens ni les personnes.

Je constate juste le malheur, la tristesse et la dépression qui étreignent ce monde, et cela ne concerne pas que la Japon.

La France étouffe.

Littéralement.

Le climat imposé par Macron et sa clique est tout simplement étouffant, et je ne sais pas s’ils se rendent compte de ce qu’ils font, mais ils étranglent le psychisme de la population.

Qu’ils n’imaginent pas « briser » ou « casser ».

Sous le silence de l’eau qui dort, se préparent des excès symétriques et opposés tout aussi violents.

On n’opprime jamais sans conséquences.

Nuance, sagesse, pondération et tempérance, doivent en tous temps, même ceux de pandémie, guider l’action publique.

Il n’y a aucune discrimination juste.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

« Il n’y a aucune discrimination juste… ! » L’édito de Charles SANNAT

Source à l’adresse Insolentiae