La campagne de vaccination des 5-11 ans contre le Covid patine

A peine plus de 1,1% des enfants de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose depuis le 22 décembre, date d’ouverture de la vaccination anti-Covid à cette catégorie d’âge. Plusieurs sondages ont montré des réticences de la part d’une majorité de parents.

Pour l’instant, la campagne de vaccination contre le Covid des 5-11 ans ne rencontre pas le succès espéré par le gouvernement. Selon un décompte de France Info, au 5 janvier, seuls 64 020 des enfants éligibles avaient reçu au moins une dose (21 190 ayant reçu deux doses) sur 5,8 millions de jeunes concernés. Soit un taux de vaccination partielle ou complète d’à peine plus de 1,1% au sein de cette population.

«Il faut le temps que les choses se mettent en place, il faut surtout que les parents appréhendent la vaccination et obtiennent des réponses à leurs questionnements», a expliqué à France Bleu Mohamed Si Abdallah, directeur général adjoint de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté. «Nous ne sommes pas très étonnés, on ne s’attendait pas à des files d’attente devant les centres, d’autant que cela a été annoncé juste avant les fêtes», a de son côté déclaré au média public Christèle Gras-Le Guen, présidente de la Société française de pédiatrie.

Une minorité de Français favorable, selon plusieurs sondages

Face à l’accélération de l’épidémie de Covid-19, la France avait officiellement ouvert le 22 décembre 2021 la vaccination à tous les enfants âgés de 5 à 11 ans sur la base du volontariat. Les enfants «à risque», susceptibles de développer des formes graves du Covid ou vivant avec des personnes immunodéprimées, avaient accès aux injections dès le 15 décembre. 

L’opinion publique française ne semble néanmoins pas très favorable à la vaccination des plus jeunes. Dans un sondage de l’institut YouGov publié par le HuffPost le 5 janvier, seules 37% des personnes interrogées s’y sont en effet dites favorables. A l’inverse, 52% sont contre, et au sein de cet échantillon 33% y sont «tout à fait défavorables».

Une enquête de Santé publique France publiée le 16 décembre montrait également qu’une minorité (43%) de parents d’enfants de 5 à 11 ans souhaitaient vacciner leur progéniture. Le même jour, un sondage Elabe soulignait que plus des deux tiers (68%) des parents d’enfants âgés de 5 à 11 ans seraient opposés à leur vaccination contre le Covid-19.

Source à l’adresse RT France