Soupçons d’emplois fictifs d’assistants d’eurodéputés : le MoDem et l’UDF mis en examen

Le MoDem et l’UDF ont été mis en examen en décembre pour «complicité et recel de détournement de fonds publics» dans l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires d’eurodéputés, selon des informations de l’AFP du 6 janvier.

L’AFP a appris ce 6 janvier de sources proches du dossier que le parti centriste MoDem et son prédécesseur l’UDF, ont été mis en examen en décembre dernier pour «complicité et recel de détournement de fonds publics» dans l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires d’eurodéputés.

15 personnes, dont François Bayrou, l’ancien garde des Sceaux Michel Mercier et les anciens eurodéputés Sylvie Goulard, Nathalie Griesbeck et Jean-Luc Bennahmias, sont déjà poursuivies dans cette information judiciaire menée depuis 2017 par des juges d’instruction du pôle financier du tribunal judiciaire de Paris.

Détails à suivre…

Source à l’adresse RT France