«Je veux plutôt embêter le virus, pas les gens» : la réponse du Premier ministre belge à Macron

Alexander de Croo est revenu sur les dernières petites phrases d’Emmanuel Macron et notamment sur le terme «emmerder». «Je veux plutôt embêter le virus, pas les gens», a notamment déclaré le chef du gouvernement belge.

Invité de RTL info le 6 janvier, le Premier ministre belge, Alexander de Croo, a critiqué les propos controversés du président français Emmanuel Macron du 4 janvier.

«Ce n’est pas mon vocabulaire», a-t-il d’abord  affirmé. Concernant le fait qu’Emmanuel Macron ait «l’envie d’emmerder» les non vaccinés, Alexander de Croo a ajouté : «Je ne le dirai clairement pas de cette manière-là. Si l’on utilise le mot « embêter », moi, je veux plutôt embêter le virus, pas les gens. Ce que l’on veut, c’est faire le maximum pour ralentir ce virus.»

Dans cette optique, le chef du gouvernement belge est tout aussi convaincu que «pour cela, une seule chose […] aide vraiment : la vaccination», constatant qu’en Belgique, «elle fonctionne très bien». «Aujourd’hui, un Belge adulte sur deux a déjà reçu le booster. Il y a beaucoup de volonté de se faire vacciner dans notre pays», poursuit-il. «Je sais qu’il y a une partie de la population qui hésite et je ferai tout pour la convaincre mais je reste convaincu que convaincre les gens, c’est plus efficace que les embêter», a-t-il conclu, lançant une dernière petite pique au chef d’Etat français. 

Au cours d’un entretien pour Le Parisien, Emmanuel Macron avait en effet assuré qu’il voulait «emmerder» au maximum ceux qui refusaient encore la vaccination : «Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français […] Eh bien là, les non vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout.» «Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force», avait-il encore déclaré, préférant les priver autant que possible d’«accès aux activités de la vie sociale». 

Source à l’adresse RT France