Limiter le pass vaccinal dans le temps «n’est pas ce qui, à ce stade, est prévu», selon Jean Castex

Interrogé sur le pass vaccinal adopté par l’Assemblée, le Premier ministre n’a pour l’heure pas envisagé de fin à ce dispositif. «Plus vite l’épidémie baisse et plus on pourra s’abstenir de recourir à tous ces outils», a-t-il toutefois concédé.

Interrogé le 6 janvier sur RMC/BFMTV à propos du pass vaccinal – dont le projet de loi avait été adopté quelques heures plus tôt en première lecture par l’Assemblée nationale – le Premier ministre français Jean Castex a précisé qu’il n’était pas pour l’heure prévu de donner une échéance finale à ce nouveau dispositif.

La situation sanitaire est très préoccupante, je le dis solennellement

«Est-ce que le pass vaccinal sera limité dans le temps?», a demandé Jean-Jacques Bourdin au chef du gouvernement, en expliquant que cela signifiait «l’arrêt du pass vaccinal quand l’épidémie descendra en dessous, par exemple, d’un certain niveau», et en précisant qu’il s’agissait d’une «demande des Républicains».

«Ce n’est pas ce qui, à ce stade, est prévu», lui a répondu Jean Castex. Et le Premier ministre de poursuivre en ces termes : «Plus vite l’épidémie baisse et plus on pourra s’abstenir de recourir à tous ces outils […] Malheureusement ce n’est pas le cas […] La situation sanitaire est très préoccupante, je le dis solennellement.»

Le 6  janvier, la France a enregistré 261 481 nouveaux cas. 21 169 malades du Covid-19 sont hospitalisés, dont 3 759 en soins critiques, réservés aux cas les plus graves.

Source à l’adresse RT France