Une députée PCF désapprouve le casting d’une soirée hommage à Charlie organisée par Fabien Roussel

Après l’hommage rendu par le patron du PCF Fabien Roussel aux victimes de l’attentat islamiste qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo en 2015, la députée communiste Elsa Faucillon s’est notamment émue des invités présents.

L’Humanité a salué ce 7 janvier un «hommage à Charlie Hebdo sous le signe de l’Universalisme» après la soirée présidée l’avant-veille par le secrétaire national du Parti communiste français, Fabien Roussel, place du Colonel-Fabien à Paris, au siège historique du PCF.

L’hommage aux victimes de l’attaque du 7 janvier 2015 était placé sous le signe de la liberté d’expression et Fabien Roussel a déclaré en ouverture : «Nous avons décidé de construire cette soirée pour pouvoir rendre hommage à celles et ceux qui sont morts dans cet attentat islamiste. Et en même temps, à toutes celles et ceux qui, par leur coup de crayon et leur coup de pinceau, expriment et font vivre des idées. […] Ils sont morts pour leurs idées, pour défendre des principes chers à notre République, des principes laïcs.»

La députée PCF Elsa Faucillon s’offusque de «la sélection des invités»

La présence, entre autres, de la journaliste Caroline Fourest – spécialiste des questions de laïcité et co-fondatrice de la revue Franc-Tireur – ou encore du dessinateur Xavier Gorce, n’a toutefois visiblement pas été appréciée par tous les membres du PCF.

La sélection des invités confirme un virage politique

La députée communiste des Hauts-de-Seine Elsa Faucillon a en effet commenté : «Evidemment que le PCF peut et doit organiser des hommages à Charlie. Hier soir, cela dépassait largement l’hommage : la sélection des invités confirme un virage politique opéré par mon parti depuis quelques mois.» Un virage politique qui ferait selon elle les affaires du Printemps républicain, un mouvement créé en 2016 pour défendre la laïcité.

Ce à quoi Caroline Fourest a répliqué : «Sept ans après les attentats de 2015, ils n’ont rien appris. Cette élue PC (tendance Clémentine Autain) se pince le nez parce que Fabien Roussel a osé rendre hommage à Charlie en compagnie de Marika, Sophia Aram, Xavier Gorce et que j’ai pris la parole depuis la salle !»

«Vous n’avez honte de rien», a également réagi la dessinatrice de Charlie Hebdo Marika Bret, présente lors de l’hommage aux côtés de Fabien Roussel, ajoutant : «Virage politique oui : abandon de la défense liberté d’expression sans oui MAIS.»

Selon plusieurs instituts de sondage, Fabien Roussel est pour l’heure crédité d’environ 3% d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2022.

Source à l’adresse RT France