Un député LFI accuse YouTube d’avoir censuré son discours contre le pass vaccinal à l’Assemblée

Capture d’écran à l’appui, le député Bastien Lachaud a affirmé que YouTube avait censuré son discours contre le pass vaccinal à l’Assemblée nationale. L’équipe du secrétaire d’Etat au numérique Cédric O a demandé à la plateforme de rétablir la vidéo.

Dans plusieurs tweets du 8 janvier, le député de La France insoumise (LFI), Bastien Lachaud, accuse YouTube de l’avoir censuré après avoir posté une vidéo de son intervention à l’Assemblée nationale, dénonçant le pass vaccinal. Pour prouver la suppression de la vidéo par la plateforme, Bastien Lachaud a publié une capture d’écran. YouTube aurait en effet considéré que le parlementaire avait délivré des «informations médicales incorrectes».

L’élu de Seine-Saint-Denis a interpellé le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique, Cédric O, et le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, pour qu’ils agissent auprès de YouTube afin de défendre «la liberté d’expression».

Dans un communiqué, le groupe parlementaire de LFI a de son côté émis «sa plus vive protestation contre la censure intolérable» de YouTube. La France insoumise explique que l’intervention de Bastien Lachaud «exprimait avec clarté les positions et propositions que nous avons exprimées lors des récents débats et précédemment».

«Elle n’exprimait en rien des thèses contradictoires avec ce qu’exprime actuellement la communauté scientifique et médicale», ajoute le communiqué. «Pourtant, [la vidéo] a été supprimée sans explication, c’est inacceptable», déplore LFI.

Sensible à la cause de Bastien Lachaud, Cedric O a finalement réagi. Dans un tweet, le secrétaire d’Etat a confirmé que «le débat démocratique ne saurait être dicté par les seules conditions générales d’utilisation des plateformes». «Bien qu’évidemment en désaccord avec les propos de Bastien Lachaud sur le pass vaccinal, mon équipe a demandé à YouTube de rétablir la vidéo», a assuré Cédric O.

Source à l’adresse RT France