Champigny : guet-apens contre un bus et mortier d’artifice contre la police, cinq interpellations

A Champigny-sur-Marne, les policiers ont essuyé plusieurs dizaines de tirs de mortier d’artifice au cours d’une intervention pour sécuriser les passagers et le chauffeur d’un bus pris dans un guet-apens. Cinq individus ont été interpellés.

A Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), dans la soirée du 8 janvier, un bus de la RATP a été bloqué par des poubelles, puis une patrouille de police arrivée sur place a été prise pour cible par des tirs de mortier d’artifice. Cinq individus ont été interpellés et placés en garde à vue selon les informations du Parisien. Le parquet a toutefois levé cette garde à vue le lendemain soir et a précisé auprès du Parisien : «Nous continuons l’enquête préliminaire.»

Cette même source évoque un «guet-apens» à l’encontre du bus de la RATP, bloqué sur la chaussée par des containeurs poubelle et explique que le chauffeurs et les usagers ont pu en descendre pour se mettre à l’abri alors que les mortiers d’artifice continuaient de voler en direction de l’équipage de la police nationale. La scène s’est déroulée aux alentours de 23h à proximité d’une zone d’activité.

En réplique, les fonctionnaires ont fait usage d’un lanceur de balles de défense et de grenades, selon Le Parisien.

Plusieurs brigades anti-criminalité ont été appelées dans le département pour apporter des renforts aux fonctionnaires attaqués par ces individus belliqueux, responsables de «plusieurs dizaines de tirs» de mortier d’artifice au total, selon une source policière évoquée par le quotidien francilien.

Le Parisien ajoute que la patrouille de trois policiers qui composaient l’équipage primo-intervenant a porté plainte. Les pompiers sont également intervenus pour éteindre les feux de poubelles sur la chaussée.

Source à l’adresse RT France