Mexique : des enfants-soldats enrôlés dans des groupes d’autodéfense

Dans un pays où les inégalités et la pauvreté déchirent le tissu social, la question de la violence entraine parfois des réactions désespérées

Face à la corruption, à la démission des autorités et à la férule des narcotrafiquants dans les zones rurales, les civils sont contraints de se protéger par leurs propres moyens. C’est le cas d’Ayahualtempa, dans l’Etat du Guerrero au Mexique, dont les habitants s’estiment abandonnés par l’Etat. Pour se résister au crime organisé, ils ont décidé de s’armer et former un groupe d’autodéfense réunissant notamment des enfants. Ils demandent au président mexicain une protection pour mettre fin aux meurtres, enlèvements et disparitions attribués au groupe «Los Ardillos» qui, selon eux, tente d’étendre ses activités liées au trafic de drogue à cette communauté dédiée à la culture des haricots et du maïs.

Source à l’adresse RT France