Ukraine : Les pourparlers russo-américains à Genève terminés. Quel bilan ?

Russes et Américains ont entamé lundi des pourparlers à l’issue très incertaine. Ils ont abordé aussi bien le risque d’une invasion russe de l’Ukraine que l’architecture sécuritaire européenne qu’entend redessiner Moscou en faisant reculer l’Otan.

Les négociations russo-américaines sur la sécurité en Europe se sont terminées à Genève (Suisse). Après plus de 7 heures de pourparlers à huis clos, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov s’est exprimé devant les journalistes pour dresser le bilan de la rencontre avec la délégation américaine présidée par son homologue Wendy Sherman.

Ainsi, le représentant russe a déclaré que La Russie avait répété aux Américains n’avoir «aucune intention d’attaquer l’Ukraine», cette hypothèse ayant été véhiculée par les Etats-Unis et dans les médias durant ces derniers mois en raison de déplacements des troupes russes le long de ses frontières occidentales. Il a toutefois prévenu que Washington ne devait pas sous-estimer le risque d’une confrontation.

Selon Sergueï Riabkov, les Etats-Unis prennent «très au sérieux» les demandes russes. Notamment la fin de l’élargissement de l’OTAN vers l’est de l’Europe. La Russie s’est montrée satisfaite du sérieux avec lequel les Américains avaient accueilli, lors de pourparlers lundi, les demandes russes pour garantir sa sécurité face à l’Otan. Le négociateur russe Sergueï Riabkov a jugé après les discussions de Genève que la «situation n’était pas désespérée».

Sans progrès sur le sujet de la non-expansion de l’OTAN et du non-déploiement de missiles près de la Fédération de Russie, les échanges avec les États-Unis sur d’autres aspects des garanties de sécurité risquent d’être compromis, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov .«Nous avons clairement indiqué que sans progrès sur ces trois questions clés (élargissement de l’ OTAN , non-déploiement de missiles, développement matériel des territoires des États qui ont rejoint l’OTAN – ndlr.) les discussions sur d’autres aspects, seront compromis», a-t-il déclaré à la suite des résultats des pourparlers russo-américains sur les garanties de sécurité.

Toutefois la diplomate américaine Wendy Sherman a déclaré que Washington avait prévenu Moscou que la politique «portes ouvertes» de l’Otan continuera, rapporte l’AFP. «Nous sommes fermes, toutefois, dans notre opposition aux propositions de sécurité qui sont tout simplement irrecevables aux Etats-Unis. Nous n’autoriserons personne à fermer la politique de portes ouvertes de l’Otan», a-t-elle insisté.

La Russie n’a pas apporté de réponse à la demande américaine de désescalade à la frontière ukrainienne lors des pourparlers de lundi à Genève, a déclaré la vice-secrétaire d’Etat américaine . Elle a expliqué à des journalistes que Moscou pouvait engager cette désescalade en «renvoyant dans leurs casernes les soldats» amassés à la frontière ces dernières semaines. Priée de dire si son homologue russe Sergueï Riabkov avaient donné des gages en ce sens, elle a répondu: «Je ne pense pas que nous connaissions la réponse à cela».

Détails à suivre…

Source à l’adresse RT France