Des «divergences sur des questions fondamentales» persistent avec l’OTAN, selon la diplomatie russe

Après une rencontre Russie-OTAN ce 12 janvier, le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Grouchko a jugé qu’il était «impératif» que l’Alliance atlantique renonce à s’élargir davantage à l’Est.

La rencontre de ce 12 janvier entre des représentants de la Russie et des pays membres de l’OTAN a «révélé quantité de divergences sur des questions fondamentales», selon le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Grouchko, qui s’exprimait en conférence de presse en fin d’après-midi. En particulier, le haut responsable russe a rappelé la proposition clé de Moscou sur l’arrêt de l’extension de l’Alliance atlantique à l’Est, qui n’est toujours pas acceptée par celle-ci. 

Alexandre Grouchko a dénoncé la politique d’«endiguement» de l’OTAN et prévenu que «les tentatives de bâtir la sécurité [des uns] aux dépens de la Russie et sans participation de la Russie sont contreproductives».

«On ne laissera pas faire», a-t-il dit, insistant sur le fait que l’élargissement de l’Otan «ne règlera aucun problème de sécurité» et jugeant qu’il était «impératif» pour Moscou que l’Alliance renonce à s’agrandir.  

Ce 12 janvier, des représentants des deux parties se sont rencontrés au siège de l’Alliance atlantique, à Bruxelles, pour une réunion qui fait suite à des pourparlers entre les diplomaties russe et américaine à Genève deux jours plus tôt. Ces dernière semaines, les tensions entre Occident et Russie autour de l’Ukraine ont été particulièrement vives. Afin de réduire ces tensions sur le continent européen, Moscou a remis mi-décembre aux Etats-Unis et à l’OTAN des projets de traités, dont l’élément principal serait la promesse de l’alliance atlantique de ne pas s’étendre davantage à l’Est.

Détails à suivre…

Source à l’adresse RT France