Le groupe Kärcher demande à Valérie Pécresse et au monde politique de cesser tout usage de sa marque

Dans un communiqué, le groupe allemand Kärcher demande aux personnalités politiques et aux médias de ne plus faire usage de sa marque de façon détournée. Un texte publié notamment en réaction aux propos de Valérie Pécresse sur la sécurité.

Dans un communiqué daté du 11 janvier, le fabricant de nettoyeurs haute-pression Kärcher a demandé «aux personnalités politiques et aux médias» de ne plus utiliser sa marque après les propos de Valérie Pécresse le 6 janvier qu’il a jugés «déplacés».

La candidate LR à la présidence de la République avait en effet annoncé vouloir «ressortir le Kärcher de la cave [pour] nettoyer les quartiers.» Le groupe Kärcher explique dans ce communiqué «se battre depuis des années pour que sa marque ne soit pas exploitée sur la scène politique française». Nicolas Sarkozy avait fait usage de cette formule synonyme de la lutte contre l’insécurité et le trafic en 2005, alors qu’il venait d’entrer en fonction en tant que ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire dans le gouvernement Villepin, sous la présidence de Jacques Chirac. Le groupe Kärcher estime que ces usages de sa marque portent «atteinte aux valeurs de l’entreprise».

Source à l’adresse RT France