Pour le PDG de Pfizer, deux doses du vaccin «offrent une protection très limitée» contre Omicron

Alors que l’efficacité des vaccins contre le variant Omicron est mise en cause, Pfizer et Moderna ont annoncé qu’une nouvelle mouture de leurs vaccins anti-Covid plus efficace contre les variants, en particulier Omicron, serait prête en 2022.

Albert Bourla, le PDG de Pfizer, a déclaré lors d’une interview accordée à Yahoo Finance que le vaccin anti-Covid développé par le laboratoire était peu performant contre le variant Omicron.

«Nous savons que les deux doses du vaccin offrent une protection très limitée, voire nulle», a ainsi déclaré Albert Bourla. «Les trois doses avec un rappel offrent une protection raisonnable contre l’hospitalisation et les décès – contre les décès, je pense, très bonne, et une protection moindre contre l’infection», a-t-il toutefois nuancé.

Une nouvelle version du vaccin spécifique à Omicron serait cependant prête d’ici mars, des doses étant déjà en cours de fabrication. Albert Bourla avait par ailleurs déjà annoncé en novembre dernier que la société pharmaceutique avait commencé le développement de ce nouveau vaccin.

«Nous travaillons actuellement sur une nouvelle version de notre vaccin, la 1.1, si je puis m’exprimer ainsi, qui couvrira également Omicron. Bien sûr, nous attendons les résultats définitifs, [mais] le vaccin sera prêt en mars.»

Dans une autre interview avec CNBC, Albert Bourla avait déclaré que le nouveau vaccin de Pfizer ciblerait également d’autres variants actuellement en circulation. «L’espoir est que nous parvenions à quelque chose qui aura une bien, bien meilleure protection, notamment contre les infections», a-t-il déclaré tout en ajoutant : «Je ne sais pas si on en aura besoin, je ne sais pas si, ni comment il sera utilisé, mais nous serons prêts.»

«En effet, la protection contre les hospitalisations et les maladies graves est raisonnable à l’heure actuelle avec les vaccins actuels, pour autant que l’on ait, disons, la troisième dose».

Moderna travaille également sur une nouvelle version de son vaccin anti-Covid

Du côté de Moderna, son dirigeant Stéphane Bancel a également évoqué une dose de rappel qui pourra être inoculée spécifiquement contre le variant Delta d’ici l’automne 2022 : «Nous devons faire attention à essayer de garder un temps d’avance sur le virus, et non rester derrière», a-t-il déclaré dans une entrevue donnée à CNBC.

Ces nouvelles moutures de vaccins anti-Covid devront cependant passer par une nouvelle phase d’homologation par les autorités sanitaires. Une procédure qui pourrait être «accélérée» afin d’être «adaptée» aux variants, selon l’Agence européenne des médicaments. Ce nouvel outil réglementaire «est spécifiquement [conçu] pour permettre les autorisations de mise sur le marché [AMM] le plus rapidement possible, dès que des données suffisantes sont disponibles», selon l’EMA citée par Libération.

En mars 2021, Ursula von der Leyen avait en effet déjà affirmé la nécessité pour«l’EMA d’accélérer l’approbation réglementaire des vaccins adaptés afin de faire face aux nouveaux variants. Une approbation plus rapide, cela veut dire plus de vaccins en circulation et plus d’Européens protégés contre le virus».

Source à l’adresse RT France