Les faillites d’entreprises toujours au plus bas !

France : les défaillances d’entreprises toujours à un « niveau bas » en 2021…

Vous avez là, sous les yeux, les conséquences « positives » du quoi qu’il en coûte.

Je dis « positives » entre guillemets car, dans le lot, des entreprises non viables ont été sauvé ou en tous cas, « prolongées ».

« Le total annuel des défaillances d’entreprises en France s’est maintenu à un «niveau bas» en décembre 2021, selon les données publiées mercredi par la Banque de France. En cumul sur les douze derniers mois, il s’est ainsi établi à 27 285 défaillances, un total en légère progression par rapport aux cumuls annuels recensés les deux mois précédents mais toujours en net recul (-12,7 %) par rapport à celui enregistré sur l’ensemble de 2020 ».

Plu intéressant sont les chiffres suivants : sur un an, « le recul du nombre de défaillances s’observe pour la plupart des catégories d’entreprises et des secteurs, y compris ceux les plus touchés par les mesures de restrictions liées à la situation sanitaire, dont l’hébergement restauration (-38 % sur un an) et l’industrie (-13,8 % sur un an)», observe la Banque de France.

À l’inverse, les défaillances ont augmenté dans les secteurs «agriculture, sylviculture et pêche» (+6 % par rapport à décembre 2020) et «activités immobilières» (+5,3 %) !

En clair, là où les secteurs ont été massivement aidés, les faillites sont en chute libre alors qu’elles restent orientées à la hausse dans les secteurs loin des aides et des radars des pouvoirs publics.

Cela veut dire que lorsqu’il y aura le dégel et la fin des PGE les prêts garantis par l’Etat, ce sera un carnage et toutes les PME non viables déposeront simultanément.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae