Pimco conserve une opinion favorable sur les actions mondiales, mais se prépare à la fin du cycle

« Pimco a publié les conclusions de son dernier Cyclical Forum sur le thème : « Investir dans un cycle en évolution rapide ». Le pic de soutien de la politique budgétaire, et donc le pic de croissance du PIB réel, a probablement été atteint en 2021, indique la société de gestion. L’économie mondiale semble maintenant progresser rapidement vers une dynamique de fin de cycle. Dans la plupart des régions, la politique monétaire a changé de cap pour se normaliser.

Les frictions sur les marchés des biens et du travail ont stimulé l’inflation. Selon le scénario de base de Pimco, l’inflation mondiale atteindra un pic au premier trimestre, puis se rapprochera des objectifs des banques centrales d’ici la fin de l’année 2022. Le gérant surveille de près les risques de hausse de ce point de vue ».

Pour Pimco, l’une des plus grandes sociétés de gestion d’actifs au monde, nous venons de passer le « pic » d’impression monétaire et de taux bas.

Je n’en crois pas un seul mot, un seul instant.

Nous sommes déjà allés trop loin dans l’endettement et il est peu probable que nous réussions à rembourser ces dettes sans demander aux banques centrales de le faire à notre place en monétisant.

Quelle sera l’excuse ?

Je n’en ai aucune idée, mais les banques centrales trouveront forcément une excuse, un alibi ou un biais quelconque pour intervenir avant l’effondrement et l’insolvabilité généralisée.

En attendant, on fait semblant de croire à la possibilité d’un retour à la normal.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Boursorama.com ici

Source à l’adresse Insolentiae