Washington demande une enquête sur la mort d’un Américano-Palestinien en Cisjordanie occupée

Les Etats-Unis ont exhorté l’Etat hébreu à mener une enquête sur la mort, en Cisjordanie occupée, d’un homme de 80 ans possédant la double nationalité, après avoir été détenu par l’armée israélienne. Celle-ci évoque une «opération antiterroriste».

Les Etats-Unis ont demandé le 13 janvier à Israël de mener une enquête sur la mort d’un Américano-Palestinien de 80 ans, retrouvé mort dans la matinée du 12 janvier dans un village du nord de la Cisjordanie occupée. Omar Abdalmajeed As’ad avait été détenu, battu puis abandonné menotté par des soldats israéliens, selon des responsables palestiniens. Il possédait la nationalité américaine, a précisé le porte-parole du département d’Etat américain, Ned Price, qui a indiqué que le gouvernement américain avait contacté la famille pour présenter des condoléances. Le porte-parole a ajouté que des contacts avaient été établis avec le gouvernement israélien «pour demander des éclaircissements», les autorités américaines souhaitant «une enquête minutieuse à propos des circonstances de cet incident».

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué qu’une «opération antiterroriste» avait été menée dans le village de Jiljiliya, au nord de Ramallah. Selon le chef palestinien de la localité, Fouad Moutee, une unité composée de 30 à 40 soldats israéliens a effectué une embuscade nocturne au milieu du village. «Ils ont arrêté les voitures au milieu du village et appréhendé les passagers qui étaient à l’intérieur et les ont menottés», a-t-il précisé. Omar Abdalmajeed As’ad, qui rentrait chez lui après avoir rendu visite à des proches, aurait été arrêté, menotté, battu, puis abandonné dans un bâtiment en construction, avant d’être retrouvé mort aux premières heures du 12 janvier, après le départ des soldats, selon le chef du village.

Quand ce Palestinien a été libéré par les troupes, il était vivant

Dans un bref communiqué, le ministère palestinien de la Santé a confirmé ce récit, précisant que le vieil homme était mort d’une «crise cardiaque» avant son arrivée à l’hôpital. Selon l’armée israélienne, «une enquête initiale montre qu’un Palestinien qui avait résisté aux soldats a été arrêté puis relâché plus tard dans la nuit». «Quand ce Palestinien a été libéré par les troupes, il était vivant», a affirmé Tsahal.

Cet incident survient après des heurts, le 11 janvier, entre des étudiants de l’université de Birzeit, près de Ramallah, et des soldats israéliens. Une tentative d’attaque à la voiture-bélier près d’une colonie a également eu lieu, blessant un soldat israélien. Les forces israéliennes procèdent régulièrement à des arrestations dans les localités palestiniennes de Cisjordanie, territoire occupé depuis 1967 par l’Etat hébreu où vivent aujourd’hui 2,9 millions de Palestiniens et 475 000 Israéliens dans des colonies illégales au regard du droit international. Malgré les condamnations de la colonisation par les Etats-Unis et 12 pays européens, le processus se poursuit, avec des affrontements récurrents entre Palestiniens et Israéliens. Le 30 décembre, lors d’un entretien téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine, le président palestinien Mahmoud Abbas avait alerté sur les politiques israéliennes qui risquent, selon lui, de mener à une véritable «explosion» en Cisjordanie occupée.

Source à l’adresse RT France