France Info s’inquiète des taux qui montent et menacent la dette !

« Finance : les taux d’intérêt explosent » s’inquiète France Info à juste titre d’ailleurs, et vous allez voir le montant énorme, que dis-je colossal de la dite explosion !

« La dette du pays devrait s’alourdir de plusieurs milliards d’euros, à cause de l’augmentation des taux d’intérêts, qui sont régulièrement en proie aux emprunts du gouvernement. S’ils étaient négatifs jusqu’à cet automne, ils sont passés au positif, à 0,27 % sur dix ans ».

Mon Dieuuuuuuu, 0.27 % de taux positif mettrait notre pays en danger ? Diantre, il ne nous en faut plus beaucoup pour risquer la faillite !

Hahahahahahahaha.

Cette année 2022 démarre sur les chapeaux de roues dans tous les domaines.

Le délire atteint des sommets, bien que je soupçonne nos chers mamamouchis de reculer à chaque fois un peu plus le délire encore plus loin. Toujours plus haut, toujours plus fort !

« Si l’État français a profité de ces dernières années pour emprunter à des taux très peu élevés, ceux-ci sont en augmentation depuis le rétablissement de l’économie. Ainsi, ces taux ont augmenté jusqu’à 0,27 % en janvier 2022, et les experts prévoient une flambée allant jusqu’à 0,75 % en décembre 2022. « On passe d’un régime où c’était très bon marché d’emprunter à un régime où lorsque l’on emprunte, on doit un peu d’argent à ses créanciers. On ne pourra pas le dépenser sur l’éducation, sur la défense ou sur d’autres postes qui pourraient être utiles pour la société civile « , explique l’économiste Natacha Valla.

Et oui ma grande, c’est le principe de la dette. Quand y en a trop et bien le service de la dette coûte tellement cher que pour le payer il faut couper dans les dépenses.

C’est la raison pour laquelle je dis depuis 10 ans, que les conséquences de la faillite, ou les conséquences des politiques économiques nécessaires pour éviter la faillite sont sensiblement les mêmes.

Mais bon, rassurez-vous.

Les taux montent, la Banque de France explique même que l’endettement est hétérogène entre les pays et que c’est un immense facteur de risque, mais France Info ne voit rien.

« Pas de risque de crise pour la zone euro ».

Ouf vous êtes rassuré.

Quand la pravda française vous explique que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière c’est qu’il est passé.

Quand on vous dit qu’il n’y a pas de risque de crise pour la zone euro…

Allez régalez-vous cette dernière phrase est truculente.

« La hausse des taux d’intérêt risque de coûter cher sur la durée. Les services de Bercy prévoient même un coût de 30 milliards d’euros d’ici 2030. Les pays du sud de l’Europe sont également en proie à ces augmentations. En Italie, il s’élève à 1,26 %, et 1,53 % en Grèce. Cependant, plusieurs experts affirment qu’il faut rester vigilant, mais qu’il n’y a pas de risque de crise pour la zone euro. « S’il y a une préoccupation majeure sur la dette, c’est l’Italie qui va souffrir en premier, avant qu’un risque majeur ne se manifeste sur la France. L’Italie sera en quelques sortes un baromètre du risque perçu sur les dettes publiques en Europe », rassure l’analyste financier Charles-Henri Colombier ».

Si ça foire, ça sera d’abord les Italiens…Hahhahahahahaha

Je suis rassuré.

Très rassuré.

Allez, je vais aller m’acheter une pièce ou deux de plus en argent massif.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source France Info ici

Source à l’adresse Insolentiae